La pédagogie : votre meilleur allié pour prévenir des accidents

À partir de quel âge un enfant peut-il utiliser du gel hydroalcoolique ?

Le format poche du gel hydroalcoolique est devenu un must-have dans nos sacs aujourd’hui. Pratique, il est devenu un produit incontournable pour se désinfecter les mains et un vrai allié contre les microbes. Malgré une réglementation de plus en plus stricte, l’usage par toutes et tous peut présenter des risques potentiels qui ne peuvent être ignorés. Ainsi, à partir de quel âge peut on utiliser du gel hydroalcoolique ? Quels sont les risques encourus pour les enfants ? Toutes les réponses ici.

Gel hydroalcoolique : quels risques de santé pour les enfants ?

Tout d’abord, il faut connaître la formulation du gel hydroalcoolique. Dans une composition recommandée par l’OMS, on y trouve l’éthanol, l’eau distillée, le glycérol et le peroxyde d’hydrogène. Les trois derniers éléments ne sont pas les principes actifs de l’antisepsie des mains dans la désinfection, ni toxiques, ni allergéniques. Le vrai problème vient de l’éthanol, l’agent qui assure la désinfection des mains et qui cause des dommages lors de projection oculaire et d’ingestion.

Des risques oculaires

Les risques oculaires dus au gel hydroalcoolique existent, nous l’avons déjà abordé dans un article, les distributeurs sans contact sont d’ailleurs une des causes de ces drames. En effet, à l'heure où nous rédigeons cet article, on dénombre 63 incidents liés à l'utilisation de ces appareils en France. Les distributeurs à pédale, conçus pour désinfecter le plus grand nombre, possède une pompe qui est généralement située à hauteur du visage des enfants. Résultat : des projections de gouttes de gel alcoolisé attérissent dans les yeux des petits.

Sur la surface de l’œil sont présentes des cellules épithéliales qui ont pour but de protéger l’oeil des microbes nuisibles et des poussières. Ces cellules étant vulnérables à l'alcool, un contact oculaire avec du gel peut provoquer "des rougeurs, douleurs et brûlures, inflammations de l'oeil ou de la paupière, voire même dans le pire des cas atteindre la cornée. Les lésions oculaires les plus graves peuvent entraîner des cicatrisations difficiles et un retour à la normale long et pénible".

Ayez le bon réflexe : sur un distributeur à pédale, la prise de gel par un enfant se fait bras tendu et sous l'observation d’un adulte pour éviter tout accident. Idéalement, nous vous recommandons d'effectuer la friction vous même sur votre enfant.

Des risques d'ingestion

Certains fabricants choisissent de parfumer leur gel afin de se différencier des concurrents. En effet, il est aisé de se procurer un gel hydroalcoolique à la fraise ou à la menthe. Mais les fragrances et arômes utilisés peuvent inciter les enfants à l’ingestion avec un risque de troubles digestifs à la clé ou de plus graves problèmes de santé : indigestion, acidose (trouble de l'équilibre acido-basique) voire un coma éthylique.

Le trés sérieux site médical doctissimo.fr rappelle qu'il faut privilégier le lavage au savon et à l'eau, et dresse une liste des premiers gestes en cas d'ingestion infantile d'un produit hydroalcoolique :

  • Rincez la bouche pour évacuer les résidus;
  • Interrogez le centre antipoison* en lui donnant l'âge et le poids de l'enfant, le nom et la quantité du produit avalé, l'heure de l'intoxication, les symptômes déjà observés;
  • Faire vomir sauf contre-indication en titillant le fond de la gorge ou en donnant du sirop d'ipeca (1 cuillère à café pour 10 kg de poids et plusieurs verres d'eau);
  • Donnez du charbon activé (25 à 50 g) sauf si intoxication par métaux lourds (fer, lithium, cyanures) : ils ne sont pas absorbables; 
  • Et un pansement gastrique (Smecta, Actapulgite, Polysilane…).

*Pour connaitre le centre antipoison le plus proche de vous : http://www.centres-antipoison.net/

À partir de quel âge un enfant peut il utiliser du gel hydroalcoolique ?

Aucune loi n'apporte de précision sur l'âge minimum requis pour utiliser du gel hydroalcoolique. Les flacons de gel doivent simplement porter la mention ''tenir hors de portée des enfants" mais n'indique pas d'âge minimal. Toutefois, nous vous recommandons un âge minimal de 5 ans et une surveillance de tous les instants lorsque votre enfant se désinfecte les mains. Il faut surtout bien veiller à ce qu'il ne porte pas ses doigts à la bouche ou dans les yeux.  

Privilégiez évidemment les lavages des mains à l'eau et au savon pour votre enfant. Dans le cas où vous n'avez d'autre choix que d'utiliser un gel hydroalcoolique, il est préférable de l'appliquer vous-même sur les mains de votre enfant et ainsi effectuer la friction avec lui. 

La meilleure protection pour vos enfants : la pédagogie

Selon les statistiques des centres antipoison, les enfants de moins de 5 ans sont les plus exposés aux dangers. La meilleure protection pour vos enfants est... la pédagogie ! Lui enseigner les risques liés à une mauvaise manipulation du gel hydroalcoolique peut lui faire prendre conscience de la réalité. Au delà des gestes barrières, il est indispensable que l’enfant se rende compte que le gel hydroalcoolique n'est pas un produit ludique et qu'il peut être un danger pour sa santé voire un poison.

Choisissez les gels hydroalcooliques sans parfum

À l'instar des cigarettes au goût fruité, les gels hydroalcooliques parfumés séduisent un public bien trop jeune et trop peu averti. Lors de vos achats, nous vous conseillons donc de vous tourner vers des produits hydroalcooliques sans parfum, et donc moins attirants pour les plus petits.

Du côté des parents, avoir un flacon au format pratique en 50ml ou en 100ml dans son sac est toujours un bon réflexe pour désinfecter les mains de son enfant quand on est hors de chez soi ou en voiture. A la maison, un flacon de gel hydroalcoolique à pompe posé près de la porte d'entrée, en hauteur et hors de portée des plus petits peut être une solution pratique et un gain de temps dans la vie quotidienne.

Rédacteur web

À la une

Nos derniers articles