Les gestes barrières sont essentiels pour notre sécurité

Déconfinement : les gestes barrières qui sauvent.

Alors que le déconfinement se profile, l’importance cruciale des gestes barrières, que ce soit lors de nos déplacements à venir ou lors de nos visites avec nos proches, détermine plus que jamais notre qualité et tranquillité sanitaire. 

Le ministère des Solidarités et de la Santé a rendu public samedi 12 décembre 2020, un nouveau protocole précisant les recommandations relatives à l’organisation des fêtes de fin d’année

Distanciation sociale mais rapprochement familial encadré 

Outre la jauge d’un rassemblement limité à 6 personnes adultes pour les rassemblements familiaux, les sorties des résidents en Ehpad en famille sont facilitées « à titre exceptionnel » pour la période des fêtes de fin d’année, tout en restant encadrées, afin de limiter au maximum les risques de rebond épidémique après les fêtes. Ainsi, les proches des plus anciens doivent être sensibilisés aux précautions à respecter lors du séjour en famille et s’engager à limiter au maximum les risques d’exposition. La règle de la distanciation demeure donc pour toutes et tous et les gestes barrières plus que jamais protègent de la propagation du virus, partout "en tout lieu et en toute circonstance" indique le gouvernement dans le décret du 10 juillet. "Il faut observer une distance de sécurité d'un mètre entre les personnes. C'est la distance qui permet de ne pas être touché par les gouttelettes du nez ou de la bouche susceptibles de contenir le virus ».

10 personnes maximum à croiser par semaine 

C’est le nombre de contacts maximum que l'on peut s'autoriser chaque semaine et avec qui on a des activités dites à risques, situation rapprochée obligatoire de travail par exemple, qui peuvent être au nombre de 10 selon Jérôme Salomon, le directeur Général de la Santé.

Ces mesures de distanciation passent aussi par :

  • ne pas se serrer la main,
  • ne pas s'embrasser,
  • ne pas se donner d’accolades.

Se laver régulièrement les mains, le geste essentiel

Ainsi, de la sonnerie de votre réveil, jusqu’à l’extinction de votre lampe de chevet le soir dans votre chambre, le lavage de vos mains doit rythmer votre journée. Se laver régulièrement les mains à l’eau ou au gel hydro-alcoolique est le conseil essentiel à appliquer pendant l’épidémie de Coronavirus, et même après. C’est LA règle d’hygiène élémentaire pour éviter au maximum d’attraper des microbes, et en-tête de liste le Covid-19, car le virus transite par les mains. Un bon lavage de mains doit durer entre 40 et 60 secondes, et doit s’effectuer avec du savon.

Votre geste réflexe en arrivant sur un lieu quel qu’il soit, vous désinfecter les mains avec un distributeur de gel hydro-alcoolique ou vous rendre aux toilettes pour les laver à l’eau savonneuse. Rituel d’arrivée au travail, certes, mais le lavage des mains doit être fait tout au long de la journée : dès lors que vous touchez un élément à usage collectif comme une poignée de porte ou un bouton d’ascenseur par exemple. Pour une désinfection efficace des mains, comptez 30 secondes minimum et respectez bien les étapes de fricton.

Désinfecter les poignées de portes, les interrupteurs

D’autres petits gestes anodins sont à éviter pour sécuriser au maximum vos déplacements. Le nez, les yeux et la bouche sont des portes d’entrée pour le Coronavirus. Vous le savez, désormais il est préférable de tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique. Et de la même manière, vous devez donc éviter de vous toucher le visage tout au long de la journée. Les ministères de la Santé et du Travail déconseillent cependant le port des gants, hormis pour des professions dont c’est l’obligation. Ils donnent un faux sentiment de protection et sont vecteurs de contamination. Le lavage des mains est toujours à privilégier.`

Et donc en toute logique, pour réduire le risque de contamination par le coronavirus, il faut désinfecter. "Les produits de nettoyage et désinfectants couramment utilisés (eau de Javel, éthanol 70%...) sont efficaces contre le COVID-19", peut-on lire sur le site du gouvernement.

Le masque, marque de notre quotidien déconfiné

La transmission du virus se fait par un contact étroit avec une personne déjà contaminée par l’inhalation de gouttelettes infectieuses émises lors d’éternuements ou de toux par la personne contaminée. Le port du masque agit on le sait désormais comme une barrière au virus.

Le port du masque qu’il soit en entreprise ou lors de tous vos déplacements est devenu notre compagnon le plus sûr contre la propagation du virus et s’avère aujourd’hui très utile contre la propagation des virus saisonniers tels que les grippes saisonnières, les gastro-entérites ou les rhumes tout simplement, au même titre que le lavage des mains, indispensable geste de tous les jours.

Attention toutefois à sa durée d’efficacité : au bout de 4 heures, vous devez en changer. Petit conseil toutefois: pour transporter vos masques de rechange, ne les glissez pas sans protection dans votre sac. Mélangés avec d’autres éléments comme des clés ou un téléphone portable, ils pourraient être infectés. Nous vous conseillons de prévoir une pochette pour qu’ils restent propres en attendant d’être portés.

Aérer 10 à 15 minutes trois fois par jour

Nouvellement intégrés au protocole gouvernemental, les bienfaits de l’aération des pièces. Les recommandations vont ainsi de 10 à 15 minutes deux à trois fois par jour. Même cinq minutes quand il fait très froid, cela permet de diluer les aérosols de virus qu’il pourrait y a avoir chez vous, ou à votre bureau.

L'une des premières études à avoir soulevé le problème a été faite en Chine en avril dernier dans un restaurant de Canton où une cliente a contaminé neuf autres personnes à cause d’une mauvaise ventilation de la salle.

Donc dans les cas où l’on se trouve dans une pièce où l’air ne se régule pas correctement :

  • évitez les ventilateurs, 
  • vérifiez que le moteur de votre VMC tourne bien ou que votre centrale de traitement de l’air fonctionne sur "air neuf" et non sur "recyclage de l’air", 
  • vérifiez que les conduits de prise d’air à l'extérieur ne sont pas bouchés,  
  • dépoussiérer puis désinfecter l’entrée du conduit en utilisant une solution virucide en spray et un chiffon propre.

Dans l’attente des campagnes de vaccination qui pour le moment, ne concerneront que les personnes dites à risque, personnes âgées, immuno-déprimées ou en déséquilibre hormonal ou de poids, les gestes barrières prévalent sur nos vies quotidiennes. Dernier conseil: le gouvernement conseille aussi pour toute traçabilité de la maladie de télécharger sur vos smartphones l’application TousAntiCovid

Categories: Actualités

Rédactrice web

À la une

Nos derniers articles